La nicotine a-t-elle vraiment des effets bénéfiques sur le covid-19?

Si le tabac, qui tue 8 millions de personnes chaque année, est une addiction, c’est à cause d’elle. Pourtant, la nicotine aurait un effet bénéfique sur certaines maladies neurodégénératives… et sur le Covid-19 !

En pleine pandémie, l’information n’est pas passée inaperçue : parmi les patients ayant contracté le Covid-19, il y aurait une proportion anormalement basse de fumeurs. Leur nombre est cinq fois moins élevé que chez les personnes de même âge et de même sexe dans la population générale, constate Zahir Amoura. Et l’étude qu’a menée ce médecin interniste à la Pitié-Salpêtrière (Paris), sur 479 patients, n’est pas la première. D’autres avaient déjà établi le même constat. Comme si, étrangement – et de manière contre-intuitive -, les fumeurs, dont les poumons sont pourtant malmenés par le tabagisme, avaient été protégés du redoutable virus respiratoire. Protégés par le fait de fumer ? Non, répondent les chercheurs, plutôt par l’un des composants du tabac : la nicotine, une molécule présente dans les feuilles de tabac et, en moindre quantité, dans d’autres végétaux (aubergine, tomate…). Si ses conséquences délétères sur le système cardio-vasculaire sont bien connues, elle aurait aussi des effets bénéfiques sur plusieurs maladies neurodégénératives.

Leave a Reply

%d bloggers like this: